Qui sommes-nous ?

President Patrice MORAND

President Patrice MORAND

Le fonds de dotation FAMILLES a été créé par des familles qui, toutes, ont eu à traverser ces temps douloureux de la maladie de leur enfant.

Il y a, à l’origine de la création du Fonds de Dotation, un mouvement de révolte au sens de ce que nous définit Albert Camus dans l’Homme révolté[1] :

« Qu’est-ce qu’un homme révolté ? Un homme qui dit non. Mais s’il refuse, il ne renonce pas : c’est aussi un homme qui dit oui, dès son premier mouvement…Quel est le contenu de ce non. Il signifie par exemple « les choses ont trop duré », « jusque là, oui, au-delà, non » et encore « il y a une limite que vous ne dépasserez pas ». En somme, ce non affirme l’existence d’une frontière »

Si chacune des familles fondatrices a pu mesurer l’importance d’avoir un accès aux soins les plus développés, la solitude et le vide social entourant le temps hospitalier sont à l’origine de leur souhait d’agir dans les sphères collatérales des soins.

Le fonds de dotation s’est donné comme objet de soutenir et développer toute action d’intérêt général visant à apporter du soutien aux familles fragilisées par la maladie.

A ce titre, le fonds de dotation développera lui-même ses propres actions et/ou participera au financement des structures et des projets solidaires, à caractère mobilier et immobilier, dont la réalisation favorisera la mission d’intérêt général d’intérêt général qu’il s’est fixé.

Ces actions se réaliseront dans le domaine social, humanitaire et culturel.

Pour accomplir son objet, FAMILLES propose notamment :

  • D’organiser, de soutenir et de promouvoir des actions de solidarité à destination des familles dont un membre est malade.
  • De valoriser par tout moyen auprès du public (festival, exposition, ateliers, conférences, manifestations culturelles, prix, attributions de bourses, publications, créations…) l’accès à l’information et à la réflexion en matière de solidarité
  • D’informer et d’alerter le public sur les situations d’accès aux soins et aux droits des personnes malades et de leurs familles
  • De réfléchir, de proposer et de mettre en œuvre des partenariats avec tout organisme de solidarité et d’intérêt général poursuivant les objectifs s’inscrivant dans l’objet du fonds ou se situant dans le prolongement de son objet.
  • De collecter par tous les moyens, auprès du privé, du public, des entreprises et de tous partenaires, les dons et libéralités nécessaires à la mise en œuvre des actions entrant dans l’objet du fonds ou en favorisant son développement.
  • De soutenir tout organisme d’intérêt général poursuivant des buts similaires aux siens;
  • De mettre en place toute communication (revue, site Internet, etc.) visant à promouvoir son objet.

FAMILLES pourra mettre en œuvre toute action qui participera directement ou indirectement, à ces objectifs.

[1] Camus A. l’Homme révolté – Gallimard – 2009 – p.27

HISTORIQUE

Le fonds de dotation FAMILLES a été créé, en 2012, par des familles qui ont eu un enfant gravement malade, dont l’enfant est décédé pour certaines, et qui ont une expérience vécue des besoins, non médicaux, des familles qui traversent ces temps difficiles de la maladie grave.

Avec la volonté de soutenir les familles qui traversent les mêmes épreuves et grâce à ses connaissances de certains intervenants et artistes, le fondateur, Patrice MORAND, après le décès de son fils, a cherché la meilleure façon de transformer son expérience en partage.

Une première action a été menée en 2013 pour poser l’axe de réflexion du fonds de dotation :

– Qui est cet autre auprès de la personne malade ?

(Journée de conférence sur le thème de cet autre, proche de la personne malade, dont la vie quotidienne et les souffrances sont souvent oubliées)

Après la création du fonds en novembre 2012 et une première année, 2013, marquée par une journée de sensibilisation à la problématique de l’aidant, l’année 2014 a été une année de création de contacts et de soutien aux démarches de mobilisations, mais surtout une année de définition de nos orientations face à l’ampleur des possibles offerts par le champ des besoins des familles.

L’année 2015 a été celle d’initiations d’actions (Colloque, conférence-expositions…)